Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WHITECHAPEL - Mark of the blade

Publié le par Crapulax

Ce quartier londonien mal famé de l'époque victorienne où sévissait le tristement célèbre Jack l'éventreur est le doux nom choisi par ces américains originaires de Knoxville dans le Tennessee. Leur deathcore ultra brutal est à l'image des sanglants méfaits du funeste tueur en série : tripaille et mutilation au menu !

Pour leur sixième massacre studio, le groupe a ainsi repris les grands scalpels, la scie à os, les écarteurs et les gants de bouchers taille XXL : les refrains sont tranchants comme de l'acier chirurgical (« The Void »), les riffs sont de véritables crochets qui vous empalent direct et vous rentrent violemment dans la peau (« Elitist Ones », deuxième moment fort de l'album). Quant à la batterie de WHITECHAPEL, elle fait encore des merveilles, martelant sans relâche la chair et les os de sa monstrueuse puissance tandis que les cymbales les perforent avec une précision diabolique. Quelques voix claires (« Bring Me Home » proche de Corey Taylor de SLIPKNOT et le titre « Decennium » plus Métalcore) ainsi que le petit instrumental rituel viennent temporairement soulager l'ambiance de l'album résolument tourné vers une brutalité de décibels certes plus contenue mais plus maîtrisée qu'à leurs débuts, restant plus proche d'un « Our Endless War » dans l'esprit.

Avec WHITECHAPEL de toute façon, vous en aurez toujours pour votre moignon !!!

Commenter cet article