Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SISTER – Stand Up, Forward, March !

Publié le par Crapulax

Dans le metal, il y a toujours eu une espèce de course un peu ridicule à la surenchère entre les groupes. A travers les codes vestimentaires, par exemple : à celui qui aura le plus raté son maquillage de KISS (black metal), à celui qui aura la plus belle jupe (pagan), la plus longue barbe (stoner), à celui qui ressemblera le plus à un cadavre (gothique) ou à une prostituée en fin de service (glam). Ah ! Ne me dites pas que Dee Snider de TWISTED SISTER ne ressemble pas à une vieille teuhpu sinon je vous envoie à titre comparatif la photo de celle que euh… que j’ai croisée à Pigalle alors que j’allais acheter des croissants au beurre.

Chaque groupe l’a plus ou moins fait au moins à ses débuts, ne serait-ce par passion, pour marquer son appartenance au genre. C’est le cas sur le premier single de SISTER en 2006 et les démos qui ont suivi en 2007 où leur look s’inspirait des POISON et autres MÖTLEY CRÜE de la grande époque. Mais dès le premier album (« Hatred » en 2011) les choses changent radicalement pour SISTER. Il faut dire que les MURDERDOLLS ou leurs compatriotes suédois de HARDCORE SUPERSTARS avaient entre temps dynamité les charts avec leurs tatouages et leurs cuirs bien craspecs ! SISTER adopte alors une apparence plus sombre pour ne plus la quitter.

Le glam rock de SISTER n’a donc rien de commun avec celui plus parodique et plus visuel de STEEL PANTHER qui emmène souvent ces derniers à reléguer leur musique sur un plan secondaire... au fond de leur string rose panthère ! Sans pub, sans faire le buzz et sans composition remarquable (il faut le dire aussi), SISTER n’a pour sa part jamais vraiment décollé, du moins jusqu’au second album « Disguised Vultures » sorti en 2014. L’année 2016 reverserait-elle la tendance ? On peut oser l’envisager cette fois, des titres comme « Destination Dust », « Carved In Stone » et autres « Lost In Line » explosent à la figure de l’auditeur comme jamais auparavant. Un véritable déluge de bons titres (« Carry On », « Unbeliever ») tous biens pensés, bien structurés, remplis de petites subtilités (le sombre « Let It Bleed ») qui dénotent d’un véritable travail d’orfèvre. Plus fort : SISTER y déploie un glam rock axé vers la modernité sans une once de nostalgie, sans un regard sur le passé qu’il chercherait maladroitement à calquer. C’est sans doute là le plus réjouissant ! Même si la fin de l’album s’essouffle un peu sur les deux derniers titres, « Stand Up, Forward, March ! » constitue une vraie bonne surprise...

Du coup en ce qui me concerne, jamais de la vie je n’échangerai mon baril de poudre SISTER contre un lubrifiant anal STEEL PANTHER. Mais c’est chacun ses goûts.

Commenter cet article