Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LOST SOCIETY - Braindead (Nuclear Blast)

Publié le par Crapulax

LOST SOCIETY - Braindead (Nuclear Blast)

Il y a quelques années de cela (« Fast Loud Death » en 2013), de jeunes finlandais talentueux décidaient de remettre au goût du jour la recette du vieux Speed Thrash des familles, celui du mythique « Kill'em All » de METALLICA, de WHIPLASH et autres excités du médiator de l'époque. Le succès aidant (amplement mérité du reste) permettait au groupe de continuer sur sa lancée dès l'année suivante avec un « Terror Hungry » encore plus bourrin… Tant et si bien qu'augmenter le tempo pour un futur album semblait aussi outrancier que suicidaire de leur part.

Avec ce troisième opus, toujours chez Nuclear Blast Records, LOST SOCIETY calme le jeu et amorce en toute logique un changement de cap en s'éloignant ostensiblement de leurs signatures rythmiques frénétiques pour explorer d'autres horizons, au risque de perdre son auditoire et de se perdre lui-même. Attention ! Ils ne se sont pas subitement mis en tutu pour nous jouer un air d'opérette, on reste la plupart du temps dans un gros Thrash mid tempo doté de quelques accélérations éparses. Si certaines de leurs nouvelles compositions de style martial (« I Am the Antidote ») ou Hardcore (« Riot ») rendent plutôt pas mal, force est de reconnaître que c'est toujours lorsqu'ils lâchent la bride que leur musique redevient immédiatement jouissive (« Hangover Activator »). Et c'est bien là le problème avec LOST SOCIETY : leur extrême vitesse permettait jusque-là d'occulter artificiellement des riffs éculés par des décennies de thrashers. Avec ce changement rythmique dans « Braindead », le manque d'originalité devient plus évident à l'écoute et, du coup, le groupe peine à convaincre.

Autre motif d'insatisfaction : 8 titres originaux seulement, aucune reprise boostée aux amphétamines cette fois-ci (alors qu'on avait eu droit à du KISS dans le premier et à du TWISTED SISTER sur le second), juste un extrait de concert qui fait carrément « fond de tiroir » en bonus avec une version rock californien étonnante de « Terror Hungry »… Pour les inconditionnels des BEACH BOYS qui doivent être aussi nombreux dans la fan-base de LOST SOCIETY que des cheveux sur le crâne de Rob Halford.

Les finlandais ont beau compenser par un excellent niveau de maîtrise instrumentale, notamment par des parties solo de haute voltige qui apportent une véritable plus-value à cet album, cela n'empêche pas de ressentir à son écoute une certaine déception bien légitime.

Si METALLICA a pu amorcer un changement heureux avec « ...And Justice for All » en son temps, il serait étonnant que LOST SOCIETY réalise ici le même exploit.

Commenter cet article